BIENVENUE !

Courir c'est prendre le temps de réfléchir.

mercredi 4 août 2010

Péripéties musculaires

Voici un peu de mon intimité dévoilée...

Depuis le Trail de Vouglans je me trimballe avec une blessure situé entre la ceinture pelvienne et le haut de ma cuisse gauche. Ce "bobo" musculaire était très douloureux les 2-3 premiers jours avec impossibilité de lever la jambe gauche.
Et puis au fil des jours la douleur s'est amoindrie et la flexion de la jambe est devenue réalisable.

Je crois que l'origine de cette blessure remonte aux premiers kilomètres du Trail de Vouglans à un moment ou j'ai violemment heurté une racine avec mon pied. J'ai senti une douleur sourde qui m'a irradié toute la jambe gauche et qui s'est stoppée nette dans le haut de cette cuisse. L'ongle de mon gros orteil a même été "retourné" pour dire la violence du choc.
D'ou d'ailleurs cette douleur aux adducteurs durant quasiment toute l'épreuve.


J'ai du mal a localiser précisément cette blessure. Ce que je sais c'est qu'elle me gêne dans la flexion de ma jambe car je ressens un point algique. Sur l'image j'ai écrit en vert les muscles* qui pourraient être en cause.
Il m'est donc très difficile de courir. J'ai essayé plusieurs fois. Les 3 première sorties j'ai fait demi-tour au bout de 300 mètres car la douleur montait crescendo !.
Le 4ème essai fût le bon puisque, 8 jours après le trail, j'ai pu enfin réaliser une séance de 6km. Cependant, tout au long de la séance, une petite douleur m'a accompagnée. Idem pour la 2ème sortie d'hier. Sauf qu'hier j'ai augmenté à peine  la distance et la douleur c'est faite à nouveau plus aggressive.
GRRRRRRRR...
Heureusement, l'élliptique est mon sauveur. Il me permet de faire de bonnes séances. C'est un peu rébarbatif mais ça permet à la fois de conserver des acquis cardiaques et de muscler les quadriceps (idéal pour les course en côtes).
Le vélo est également une discipline qui va me permettre de patienter.
Malheureusement, je crois que je vais devoir faire une croix sur le Trail du Hérisson. D'ici là, je pense que que  j'aurais "guéri", mais je ne veux pas prendre le risque de me blesser à nouveau en "compétitionnant" prématurément.
Je vais donc reporter tous mes espoirs sur le Marathon de Lyon Dimanche 3 Octobre...

* L'image est extraite de l'excellent site Le Corps Humain Virtuel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire