BIENVENUE !

Courir c'est prendre le temps de réfléchir.

dimanche 21 mars 2010

100quarante le Retour

Come back
Fichtre, le printemps pointant le bout de son nez, mon égo s'est il mis à bourgeonner pour que je revienne ainsi parler de mon nombril et de ses déplacements multiples ?.


2 mois et des poussières de quarantaine...


Bref, l'objet de ce blog est de blablater de mon objectif  : le 100km de Chavagnes-en-Paillers le samedi 15 mai 2010 !


100 kilomètres pour fêter mes 40 ans...histoire de fêter dignement (à voir !) mon entrée chez les vétérans.




"En route pour la joie"
J'ai commencé mon entraînement spécifique le lundi 1° mars.
Mon plan d'entraînement s'étale sur 11 semaines. Je l'ai concocté moi-même en me basant sur ce que je peux trouver dans le web et les magazines spécialisés. Je me suis aussi offert il y a quelques temps le livre de Bruno Heubi "Courir longtemps". Son bouquin me donne de précieuses indications sur le chemin à suivre.


Parlons des choses qui fâche...
Je veux réaliser ce 100km le plus sérieusement du monde afin de "faire un chrono" !
Durant plus de 10 semaines je vais tout faire pour être prêt le jour J.
Je veux et j'exige atteindre un chrono de 7h59'55 !.
Cela donne 4'48 sur 1km. Une moyenne de 12,5km/h.
C'est excessivement prétentieux.
Le 100km est une épreuve qui demande de la sagesse et de l'humilité.
Excessivement prétentieux car à lire beaucoup de témoignages et de conseils, je devrais viser au mieux les 9h et raisonnablement les 9h45-10h. Surtout pour le premier 100km.


Je ne suis pas sourd
    Certes, j'entend tous ceux qui ont déjà fait frotti-frotta avec le 100 bornes.
Mais après de multiples recherches sur les chronos réalisés, j'ai constaté pour beaucoup de coureurs des départs abusivement rapide et un écroulement du chrono au fil des kilomètres.
Je crois de plus en plus qu'il faut courir le 100 kilomètres en étant dans une bulle. Etre dans la course mais être totalement hermétique au monde extérieur.
    "Il voyage en solitaire" chantait Manset. Je vais voyager en solitaire.
Pourquoi ?


  "Emporter par la foule...qui nous traîne...nous entraîne..."
Tout simplement parce que c'est le tumulte et l'excessive joie de se retrouver en groupe qui fait que l'on se sent pousser des ailes et que l'on réalise des départs déraisonnables...
Ce qui nous grille inéluctablement . Non ?
Je me suis gravé virtuellement 4'48 sur toutes les parties de mon corps. Je mange 4'48. Je bois 4'48. Je fume 4'48. Et surtout je cours 4'48. Je n'ai que ça en tête. Je me prépare à cet isolement social. A faire abstraction de la musique, de la joie collective, à être "égoiste" dans mon effort.
Je veux être l'aiguille des horloges. Un métronome. Le roi du tempo 4'48. Accro au 4'48.


La Machine
Mon plan vise à préparer mon corps à s'approcher de une mécanique de précision le jour J. J'effectue obligatoirement beaucoup de séances à allure 4'48. Mais je réalise aussi des séances à peine moins ou plus rapides.
5 séances par semaines :
- une vma (type 10x300)
- une allure 10km-semi ou marathon...c'est selon.
- 2 jours "chocs" ou j'effectue au minimum 50 km sur ces 2 jours avec des allures différentes : 4'53 - 4'48 - 4'43.
- Le reste des séances étant à allure spécifique 4'48.


En moyenne 85 kilomètres par semaine (de 50 à 100km/semaines)
Compétitions autorisée : pas plus de 10km sur route et 25km en trail


Je reviens ce soir pour parler plus précisément de mes 2 premières semaines d'entraînement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire